Mairie : 1 Place du Lavoir 06450 VENANSON   Téléphone : 04 93 03 23 05   Email : accueil@venanson.fr

Horaires d'ouverture au public : lundi au vendredi de 9h à 12h

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Dicrim

DICRIM V2 2020

Inscription au SAID

DISPOSITIF ALERTE

Inscription Newsletter

Evènement à venir

Météo

Gîte communal

Capture2

Dernières Actualités

Print Friendly, PDF & Email

 

LE RISQUE FEUX DE FORET

PICTO INONDATION4.FEUXUn incendie de forêt est un feu non maîtrisé qui se propage sur une surface étendue boisée. D’origine naturelle ou accidentelle, il peut se produire toute l’année, mais la période estivale est la plus propice. La propagation de l’incendie est principalement déterminée par le type de végétation et les conditions météo (vent fort, forte chaleur) et le relief.

On parle de feu de forêt lorsqu’un feu concerne une surface minimale d'un hectare d’un seul tenant et qu'une partie au moins des étages arbustifs et/ou arborés (parties hautes) est détruite. On étend la notion de feu de forêt aux incendies concernant des formations subforestières de petite taille : le maquis, la garrigue, et les landes. Pour se déclencher et se propager, le feu a besoin des trois conditions suivantes :

  • Une source de chaleur (flamme, étincelle) : très souvent l’homme est à l’origine des feux de forêt par imprudence (travaux agricoles et forestiers, mégots, barbecues, dépôts d’ordures), accident ou malveillance
  • Un apport d'oxygène : le vent qui active la combustion et favorise la dispersion d’éléments incandescent lors d’un incendie
  • Un combustible (végétation) : le risque de feu est plus lié à l'état de la forêt (sécheresse, disposition des différentes strates, état d’entretien, densité, relief, teneur en eau...) qu'a l'essence forestière elle-même (chênes, conifères...)

Pour en savoir plus, le Dossier Départemental des Risques Majeurs dans les Alpes-Maritimes est consultable en mairie et sur le site internet des services de l’Etat dans les Alpes-Maritimes.

Le risque feu de forêt dans la commune

La commune de Venanson a une superficie totale de 1798 hectares, près de 996 hectares de formations combustibles peuvent être concernées par les feux de forêts. La sensibilité de la végétation correspond à la potentialité d'un type de végétation à brûler avec une certaine intensité en considérant un niveau de sécheresse forte homogène sur l’ensemble de la zone. Cette sensibilité traduit plus la notion de risque de propagation liée à la combustibilité de la végétation que la notion de risque d'éclosion liée à son inflammabilité. Ce risque de propagation est également dépendant des facteurs topographiques locaux (pente, exposition) ainsi que des conditions météorologiques locales (température, hygrométrie, vent), éléments non pris en compte ici.

Historique des principaux feux de forêt

La base de données Prométhée enregistre 13 incendies soit 241 hectares (ha) parcourus par des feux de forêt entre 1973 et 2014 sur le territoire communal (www.promethee.com) dont les principaux sont :

  • 21/01/2002 : surface parcourue par le feu 22 ha
  • 02/02/1981 : surface parcourue par le feu 70 ha
  • 30/01/1981 : surface parcourue par le feu 45 ha

La connaissance du risque et la stratégie locale pour la réduction du risque feux de forêt

La prévention des risques liés aux feux de forêt implique de proscrire l’habitat diffus dans les sites exposés et de contrôler la biomasse combustible aux abords des secteurs urbanisés. Les massifs les plus vulnérables nécessitent la maintenance d'une voirie minimum et de réserves d’eau

Le document d’urbanisme pourra prévoir une zone tampon inconstructible pour limiter les interfaces « habitat-forêt ». Ces préconisations sont à mettre en œuvre en particulier les massifs et lieux-dits décrits dans le paragraphe « le risque feu de forêt dans la commune » ci-dessus

La protection contre les incendies de forêts comporte un ensemble d’actions visant à prévenir les éclosions, à limiter la progression du feu tout en facilitant l’intervention des secours par :

  • La mise en place d'un réseau de surveillance (vigies, postes de guet...), d’alerte et d'interventions
  • La création d'un réseau de pistes pourvues d’une bande débroussaillée conséquente permettant un accès rapide et sécurisé pour les engins de lutte sur le lieu de l’incendie
  • La mise en place de points d'eau assurant la réalimentation des véhicules de lutte
  • L’établissement de coupures stratégiques permettant d'établir des lignes de lutte contre les grands feux
  • L’information des utilisateurs des espaces sensibles

L’activité agricole peut également, pour certaines valorisations et modes de culture, contribuer à la gestion de vastes espaces soumis aux risques d’incendie de forêt. Lutter efficacement contre les incendies de forêt et en limiter les conséquences nécessite, à proximité des constructions, de réduire la végétation facilement combustible par le débroussaillement (le contrôle des obligations légales de débroussailler doit être une priorité du maire), de faciliter l’intervention des moyens de secours par la disponibilité d'eau en quantité et pression suffisantes et de faciliter l’accès et les manœuvres par des voies d’accès adéquates. La prévention est une affaire de tous ! Une plaquette sur les Obligations Légales de Débroussaillement (OLD) est consultable ici pour assurer la sécurité des personnes et des biens (cf. arrêté préfectoral 2014-452 du 10 juin 2014).

La surveillance et l’organisation des secours

Le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) et l’Office National des Forêts (ONF) assurent la surveillance des massifs forestiers à l’approche de la saison estivale et le pré-positionnement de Groupes d’Intervention de Feux de Forêts (GIFF). Le SDIS est l’acteur principal pour lutter contre un incendie de forêt. La commune de Venanson, si nécessaire, active son Plan Communal de Sauvegarde en vue de coordonner les actions des services pour assister la population exposée.

La conduite à tenir face au risque feux de forêt

RENTREZ FERMER PORTES 1.INONDATION COUPEZ GAZ APPELER RADIO TELEPHONEVOITUREECOLEFUMER

Avant

  • Informez-vous sur le risque
  • Ecoutez la radio
  • Débroussaillez autour des habitations et le long des voies d’accès pour garantir la plus grande sécurité de votre habitation. N’accolez pas à la maison des réserves de combustibles
  • Prévoyez les moyens de lutte (points d’eau, motopompe pour piscine…)

Pendant         

  • Informer les sapeurs pompiers le plus vite possible et le plus précisement possible (18 ou 112)
  • fermez les volets, portes et fenêtres : calfeutrez-les avec des linges mouillés
  • Dégagez les voies d'accès et les cheminements d'évacuation : arrosez les abords
  • Fermez les vannes de gaz et produits inflammables
  • Ne vous approchez pas d'un feu de forêt, ne sortez pas sans ordre des autorités. Dans la nature, éloignez-vous dos au vent en vous dirigeant sur les côtés du front de feu
  • Rentrez rapidement dans le bâtiment en dur le plus proche
  • Evitez tout déplacement inutile, ne circulez pas dans une zone accidentée
  • Ne téléphonez qu’en cas de besoin
  • N’allez pas chercher vos enfants à l’école
  • Ecoutez la radio
  • Sur demande des autorités, rejoignez un centre d’accueil

Après

  • Ne rétablissez les réseaux qu’après vérification technique
  • Faites l’inventaire des dégâts. Déclarez le sinistre au plus tôt à votre assureur
  • Aérez et désinfectez les pièces

Dans tous les cas, respectez les consignes de sécurité diffusées par les autorités

SAVOIR

GEORISQUE

PREFECTURE 06